Author Archives: FNRG

Assemblée générale 2022 / Bagnère-de-Bigorre / Hautes-Pyrénées

C’est le samedi 17 septembre 2022 que s’est tenue notre assemblée générale à la salle des fêtes de Lesponne (65) en matinée, suivie d’une grillade, avec la participation d’une trentaine de membres des retraités de la gendarmerie.

À 10 heures, le président Jean-Jacques Bousses souhaite la bienvenue à tous les Anciens et amis présents. À noter, la participation de Christian Bournonville, président de la commission de presse et communication nationale et celle de la FDRG (65). Une minute de silence a été observée à l’attention des policiers et gendarmes, morts dans l’exercice de leur fonction. Dans notre section, il n’y a eu aucun décès. Ensuite, le rapport financier a été énoncé par notre nouveau trésorier, Maurice Boer, il est stable et il y a eu très peu de dépense. Notre président et son bureau ont procédé à un vote, pour admettre au conseil d’administration une nouvelle entrante, Anne Laplagne, qui s’occupera du service social, notamment de nos veuves. En fin de réunion, l’active de la gendarmerie de Bagnères est venue se présenter, en l’occurence le capitaine Christophe Pujol, adjoint au commandant de compagnie de Bagnères-de-Bigorre, venant de l’Ariège. La Bigorre pour cet officier est un rapprochement familial. Puis, également le major Mehdi Kada de la brigade territoriale autonome de Bagnères, lui non plus n’arrive pas en terre inconnue puisqu’il a passé une partie de sa jeunesse entre Bagnères et Pouzac. Ensuite, le président a invité tout le monde autour du verre de l’amitié et puis nous avons dégusté notre traditionnelle grillade d’agneau avec ses haricots tarbais qui s’est terminée en chansons.

Christian Brau-Nogué

Assemblée générale 2022 / Loire-Atlantique

L’assemblée générale annuelle, s’est déroulée le samedi 19 mars 2022 « Salle Bonne Garde » à Nantes (44), suivie du repas annuel qui a été servi, au même endroit.

Le président, André Dosset, ouvre la séance et souhaite la bienvenue à tous et énumère ceux qui pour des raisons diverses, n’ont pu se déplacer. Il excuse le général Zamora, commandant la région de gendarmerie des Pays de la Loire et du groupement de gendarmerie de Loire-Atlantique, retenu par d’autres engagements officiels. Il regrette la faible participation due en partie au contexte sanitaire, dont certains adhérents sont toujours soucieux des dernières recommandations concernant la Covid-19. Une minute de recueillement est observée à la mémoire de ceux qui nous ont quittés en y associant tous les militaires de la gendarmerie décédés en service et en ayant également une pensée pour nos malades, nos blessés et nos amis qui sont dans la peine. La parole est donnée à notre trésorier, Daniel Camus, qui présente la situation financière de notre section. Un des vérificateurs aux comptes précise que la trésorerie étant saine et bien tenue, quitus peut-être donné à notre trésorier. Armand Rungoat, responsable des loisirs, nous transmet des précisions sur les futures manifestations, notamment sur l’organisation de la journée plein air, qui est programmée début juin (cf. article paru dans Avenir et Gendarmerie n°165 de septembre 2022). Les noms des nouveaux adhérents et des veuves ayant décidé d’adhérer à la Fédération sont communiqués à l’assemblée. Nous leur souhaitons la bienvenue et les remercions de la confiance qu’ils nous ont accordée. Ils peuvent être assurés de notre entier concours. Le vote annoncé en début de séance s’est déroulé pendant les débats et les candidats ont été élus ou réélus à l’unanimité. L’intervention de M. Eddy Lemonnier, conseiller mutualiste Unéo, a été très appréciée ainsi que les informations sociales communiquées par notre vice-président, Christian Reverdy, président de la commission sociale, concernant la CNG et la Fondation de la Maison de la Gendarmerie qui agissent conjointement dans le cadre d’Entraide Gendarmerie et proposent leurs aides et services aux actifs et retraités de la gendarmerie. M. Sébastien Bacon, assistant social de Loire-Atlantique, s’est présenté à l’assistance et a indiqué qu’il continuerait à travailler auprès des retraités. Il a précisé le rôle de l’action sociale des armées qui vise à améliorer les conditions de vie professionnelle et personnelle de ses bénéficiaires. À cette fin, elle organise des prestations sociales individuelles et collectives, préventives et curatives, en complément des dispositions de droit commun mis en œuvre par l’État, les collectivités territoriales et les branches de la sécurité sociale. Reprenant la parole, le président donne des précisions sur notre association et sur les principaux sujets de préoccupation dont nous font part nos membres à travers les échanges que nous avons avec les personnels d’active et qui sont exprimés par les instances de concertation. Les retraités se sentent floués. Ils ne supportent plus ce rabotage de leurs pensions qu’ils subissent année après année. Les associations relaient la colère des retraités et s’indignent du mépris manifesté à l’égard de 17 millions de citoyens considérés comme un poids lourd pour la société. Une réforme des retraites devrait intervenir au niveau national. L’objectif de cette réforme est de créer un régime universel de retraite à points par répartition absorbant l’ensemble des régimes actuels qui sont au nombre de quarante-deux. Dans un contexte de crise sociale majeure, le gouvernement souhaitait profiter de la fin du débat parlementaire sur le projet de loi « PACTE » pour instaurer, sans aucune concertation préalable, ni étude d’impact, un droit de résiliation infra-annuelle des contrats d’assurance complémentaire santé. La « Mutualité Française » dénonce cette mesure contre productive dont les assurés seront les grands perdants. Les retraités demeurent les grands oubliés du grand débat national. On sait que la situation fiscale des retraités n’est plus supportable. Le grand âge est souvent ressenti comme peu attractif, voire redoutable. Il est facteur de souffrances, de déficits invalidants, d’isolement affectif et social. Les besoins d’aide s’imposent car il est difficile de rester maître de ses choix. Des actions sont menées par certaines associations en partenariat avec des organismes en charge de ces sujets pour transformer et mettre en valeur l’image « des retraités » par eux-mêmes et dans la société. L’État doit mener une grande campagne de communication et réfléchir à une reconnaissance du bénévolat sous toutes ses formes soit institutionnelles (notamment municipales) soit personnelles. L’amorce d’une analyse précise les différentes formes de solidarité intergénérationnelle (aides monétaires et en nature de toutes sortes à l’intérieur de la cellule familiale) est également primordiale, pour cesser de colporter partout l’image désastreuse et fausse de retraités égoïstes, parfaitement indifférents au sort des générations futures. À la fin de cette assemblée, Daniel Camus, Philippe Dallongeville, Denis Lefevrier, Roger Guyon, Christian Reverdy et Armand Rungoat ont reçu un diplôme d’honneur avec médaille de bronze pour leur disponibilité et les services rendus à la FNRG depuis de nombreuses années. Le diplôme d’honneur de porte-drapeau, délivré par l’ONAC, a été remis à Eugène Guivarch, en reconnaissance de ses 26 années de fidélité, à la fonction de porte-drapeau. Le président clôtura la séance en remerciant ceux et celles qui assistent à nos réunions ou participent aux activités qui sont programmées. L’après-midi s’est poursuivi dans l’amitié et la convivialité. Quelques semaines plus tard, le nouveau conseil d’administration, conformément aux statuts, s’est réuni à Orvault et a procédé à la désignation des responsables. Un nouvel organigramme de la section de Loire-Atlantique a été établi et transmis aux autorités.

André Dosset

Assemblée générale 2022 / Somme

Assemblée générale L’assemblée générale de la section FNRG de la Somme s’est tenue le 11 septembre 2022 à Crécy-en-Ponthieu (80), commune où s’est déroulée la semaine précédente une cérémonie en hommage à trois gendarmes fusillés durant la Seconde Guerre mondiale.

Après avoir accueilli notre président national, Jean-Claude Fontaine, et remercié les participants pour leur fidélité et les membres du conseil d’administration pour leur engagement, mais aussi nos amis et voisins de la section FNRG de la Seine-Maritime, le président Didier Desquiret a évoqué les noms des 6 adhérentes et adhérents qui nous ont quittés depuis la dernière assemblée générale. En leur mémoire, mais aussi à celle de nos camarades d’active décédés en service, une minute de silence a été observée. Lecture a été faite des rapports sur le moral, d’activités et financier par le secrétaire, Alain Backeland, et le trésorier, Christian Démaret. Un appel à volontaires pour occuper les fonctions de secrétaire adjoint, trésorier adjoint et porte-drapeau suppléant a été lancé. M. Durand Gérard a accepté la fonction de secrétaire adjoint, Alain Follet celle de trésorier adjoint et Michel Duquesnois celle de porte-drapeau suppléant. D’autres questions ont été soumises au vote. Avant l’accueil des autorités, Alain Follet, président adjoint a commenté les réponses au questionnaire transmis aux adhérents concernant les activités et les prévisions de sorties. Vers 10h45, les invités ont été accueillis. Mme Myriam Varlet, adjointe au maire, le capitaine Jean-Marc Janowski, commandant en second la compagnie de gendarmerie d’Abbeville (représentant le général Martin, commandant de groupement de la Somme), le lieutenant Rodrigue Durieux, commandant la communauté de brigades de Rue, notre ami et ancien président, Jean- Marie Leroy (par ailleurs président adjoint des Médaillés militaires), les responsables locaux d’associations d’Anciens combattants, les nombreux porte-drapeaux. Après la prise de parole de notre président national, le capitaine Janowski a présenté la nouvelle organisation du service sur sa compagnie et répondu à quelques questions. À 11h45, le président a clôturé la séance et remercié les participants. Tous se sont dirigés vers le monument aux morts où une gerbe a été déposée. Au retour dans la salle, des récompenses ont été attribuées. Médaille de bronze : M. Michel Holuigue et M. Christian Démaret, notre trésorier et responsable de secteur. Médaille d’argent : M. Guy Haudrechy et Mme Nicole Duquenne. Médaille d’or : M. Gérard Durand, ancien président, responsable de secteur et secrétaire adjoint et M. Jean- Marie Leroy, ancien président. Médaille remise par notre président national. La présidence d’honneur a également été attribuée à Jean-Marie Leroy, particulièrement ému, pour son dévouement à la section (président notamment de 2010 à 2013 puis 2017 à 2021). Tout le monde connaît notre Jean-Marie par la qualité de ses articles publiés dans notre revue. À l’issue, nous avons partagé le verre de l’amitié puis un repas dans la même salle. Une tombola a clôturé cette journée riche en émotion. Haut les cœurs.

Didier Desquiret

Assemblée générale / Dordogne

L’ assemblée générale de la section Dordogne de la Fédération Nationale des Retraités de la Gendarmerie s’est tenue vendredi 27 avril 2022, au centre culturel de Saint-Astier (24).

Après avoir remercié les participants pour leur fidélité et les membres du conseil d’administration pour leur investissement, le président, Jean-Michel Ansel, a évoqué les noms des 36 camarades qui nous ont quitté depuis notre précédente assemblée générale du 27 avril 2019. Il n’a pas oublié non plus nos camarades d’active décédés en service. En leur mémoire à tous, une minute de silence a été observée. Le secrétaire, Albert Gauducheau, a ensuite procédé à la lecture du rapport moral, puis le trésorier, Patrick Maucoronel, a présenté le bilan financier. Le président a ensuite exposé son activité annuelle importante, compte tenu du cumul de ses 3 fonctions depuis 9 ans, vice-président, puis président, porte-drapeau et responsable de secteur. Un appel à volontaires pour occuper les fonctions de vice-président, secrétaire, porte-drapeau suppléant et responsables de secteurs, a été lancé. M. Jean-Luc Dupuy a accepté de succéder à Mme Cécile Guillou qui a assumé pendant de nombreuses années la fonction de vérificateur aux comptes. M. Daniel Baur a accepté la fonction de responsable du secteur de Terrasson-La Villedieu. Le président a rappelé le rôle social de l’association, soutien aux familles lors d’un décès, aide dans l’accomplissement des démarches administratives, visites aux malades et aux adhérents âgés qui ne peuvent plus participer à nos manifestations.

Vers 10h30, les invités ont été accueillis, Mme Élisabeth Marty, maire de Saint-Astier, le lieutenant-colonel Louis Pauty, commandant le groupement de gendarmerie départementale de la Dordogne, le colonel Fischoder, représentant le général Éric Lamiral, commandant le CNEFG, le capitaine Jean-Yves Constantin, commandant la communauté de brigades de Saint-Astier, M. Philippe Lefebvre, président de l’UNPRG 24 et M. Gérard Kieken, président de l’Union Nationale des Retraités de la Police de la Dordogne. La parole leur a été donnée afin qu’ils présentent chacun leurs activités respectives. À 11h30, le président a clôturé la séance et remercié les personnes présentes et les a invitées à se diriger vers le monument aux morts où un dépôt de gerbe a été effectué. À l’issue, tous se sont dirigés vers le CNEFG où nous avons partagé le verre de l’amitié et dégusté un excellent repas, concocté par le cercle mixte. Au cours de celui-ci, le diplôme d’honneur avec médaille de bronze de la FNRG a été remis à notre camarade Patrick Lefebvre qui exerce les fonctions de responsable de secteur depuis 6 années. Une tombola et la visite de la salle d’ honneur de la gendarmerie mobile créée pour ses 100 ans, ont clôturé cette journée. Jean-Michel Ansel

Assemblée générale / Pyrénées-Atlantiques

L’assemblée générale 2022 s’est déroulée le samedi 28 mai à Bidos (64) sous la présidence de M. Serge Jegou.

Cette assemblée générale s’est déroulée en deux parties : la 1re relatant la vie de la section avec les différents rapports moral et financier 2020 et 2021 qui ont été adoptés. Les finances sont au beau fixe même avec la crise sanitaire. Le rapport d’activité a été plus court qu’à l’habitude (mise en sommeil par rapport au covid). La seconde partie a vu l’intervention de M. le maire d’Oloron-Sainte-Marie, M. Bernard Uthurry, qui nous a fait part des bonnes relations avec la gendarmerie d’active et des retraités, ainsi que des problématiques sociales de la ville d’Oloron (hopitaux avec les urgences en suspens, etc.) La commandante de compagnie de la gendarmerie d’Oloron, Lucie Alamargot, a mentionné les nouvelles technologies de la gendarmerie, puis fait un tour d’horizon de la compagnie. Le président lui a souhaité une bonne affectation pour son départ cet été pour l’École de Guerre à Paris. Comme à chaque fois, le président de la section d’Orthez et départemental 64, Christian Barthe, de la section de Bayonne, Daniel Bournonville, ainsi que notre administrateur national et président de la FDRG 65, Christian Bournonville, étaient présents. Ces derniers ont exposé les différents sujets se rapportant à leurs sections et fait un état, en règle général, des difficultés sur le recrutement quant aux adhésions au sein de la FNRG. Le président de la section FNRG d’Oloron a remis en clôture de cette assemblée générale l’insigne de porte-drapeau à Jean- Richard Larragneguy (porte-drapeau de la section) pour les 4 années de services rendus à la section. Les adhérents et invités se sont retrouvés autour du verre de l’amitié offert par la section. S’en sont suivis le traditionnel repas et la tombola avec de nombreux lots. On aurait pu craindre que certains de nos adhérents ne se seraient pas déplacés, c’était sans compter sur leur envie de se retrouver à nouveau, ce qui a contribué au succès de cette belle journée. Serge Jegou

Augmentation des tarifs / Avenir et Gendarmerie

Chères abonnées, chers abonnés, tout d’abord, nous vous remercions pour votre confiance et votre soutien. C’est avec plaisir que nous continuons à vous proposer et réaliser Avenir et Gendarmerie, le magazine officiel de la Fédération nationale des Retraités de la Gendarmerie. Malheureusement, au vu de la conjoncture actuelle (augmentation incontournable du coût d’impression, coût du papier compris, du routage et des frais postaux), nous avons le regret de vous informer que nous sommes contraints d’augmenter nos tarifs d’abonnement annuel : 18 euros pour les veuves et 36 euros pour les retraités et actifs (pour ces derniers, un numéro revient donc à un peu plus de 3 euros). Ces nouveaux tarifs prendront effet à partir de septembre 2022. En vous remerciant par avance pour votre compréhension. La rédaction.

Hommage à notre président d’honneur national, Pierre Verdier

Nous avons été très peinés d’apprendre le décès de notre ami, Pierre Verdier. Grand par la taille mais aussi grand par son caractère et son humanisme, il a toujours consacré sa vie à la Nation et au service des autres en ayant toujours en tête la devise de notre président fondateur, Eugène Charrier, « Servir ». Sa capacité à capter l’attention d’un auditoire par la qualité de ses discours et l’aisance dont il disposait étaient remarquable.

Il a eu une brillante carrière militaire qui a commencé par son service national de 1949 à 1951 au 11e régiment de cuirassiers à Orange (84) où il a obtenu le grade de maréchal des logis de réserve en sa qualité d’opérateur radio télégraphiste chiffreur. Engagé dans la Gendarmerie nationale en 1951, il a effectué son stage d’élève gendarmerie au centre d’instruction d’Oran en Algérie et a été affecté à la 9e légion bis de gendarmerie départementale, brigade de Le Thélagh en Oranie de 1952 à 1953 en qualité de gendarme à cheval. Désigné en 1953 pour servir en Indochine, il a été affecté à la 3e légion bis de la Garde républicaine au Tonkin comme détaché à l’encadrement des bataillons vietnamiens (302e puis 352e BVN) et participe aux opérations contre le viet-minh dans les secteurs de Than Quang, Phi Liet, Uong Bi et Viet-Tri. La durée de son séjour dans les territoires d’opérations extérieures a été de 27 mois. De retour en métropole en 1955, il a été affecté à la légion de gendarmerie départementale de Bourgogne de 1955 à 1977 dans les brigades de Pombières les Dijon, puis Venarey-les-Launes (Côte-d’Or). Ensuite, Il fut successivement commandant la brigade territoriale de Précy-sous-Thil ( 1964-1967 ) puis à la brigade des recherches, compétence de la cour d’appel de Dijon (Côte-d’Or) de 1967 à 1971. Il a ensuite été affecté à la légion de gendarmerie de Provence-Côte-d’Azur comme commandant la brigade des recherches départementale de Marseille de 1977 à 1984 et admis à la retraite le 18 juin 1984 avec le grade de major. Il a obtenu 17 lettres de félicitations. La Nation a reconnu ses brillants états de service par l’attribution de la Médaille Militaire, l’Ordre national du Mérite, l’Étoile de Bronze de la Croix de guerre des TOE, la Croix du Combattant avec agrafe TOE, la Médaille coloniale, la médaille commémorative de la campagne d’Indochine, la Croix de la Vaillance ainsi que l’Étoile de Bronze de la Croix de la Vaillance. Lorsqu’il a quitté ses fonctions, la médaille de la Gendarmerie lui a été remise par le Directeur général de la Gendarmerie nationale. De nombreuse personnalités dont le président de la Fondation Maison de la Gendarmerie, le général d’armée (2S) David Galtier (photo ci-dessous), étaient présentes lors des obsèques célébrées le vendredi 3 juin 2022 à 9 heures en l’église Saint-Gérard à Vitrolles (13). Nous pensons à son épouse et ses enfants qui l’ont soutenu jusqu’à ses derniers instants. Nous leur renouvelons nos condoléances attristées. Merci Pierre pour tout ce que tu as fait pour notre Institution et pour la défense de nos retraités. Repose en paix au paradis blanc !

Jean-Claude Fontaine

Nos deuils / Juin 2022

Aux familles en deuil, la Fédération Nationale des Retraités de la Gendarmerie présente ses sincères condoléances.